Roumanie

Silius et les châteaux 14 octobre 2018

Entrée en Roumanie, allez hop, on passe encore à la caisse autoroute, 60€!

Arrivée en Roumanie, premier sursaut, toutes ces friches industrielles laissées à l’abandon lors du retrait des russes du bloc de l’est.

Premier arrêt pour une visite du chateau de Hunedoara, ce coin de village laisse un peu à désirer.

Le château, lui au moins il est restauré, et il est ouvert mais trop tard pour le visiter, nous nous contenterons donc de l'extérieur.

Fagaras 

Visite de la ville médiévale de sibiu, c'est plus rapide de photographier le nom de la rue pour revenir au camion

beaucoup de couleurs.

Une église, bien dodue.

Beaucoup de peintures, partout.

Ici,un couloir.

Là encore des maisons de toutes les couleurs.

 

Des grosses portes partout 

et derrière, des agencements d'appartements... inhabituels

et derrière des ruelles qui partent très loin

L'église,

au dessus de la vieille ville

Le tuyau jaune, c'est le gaz, ce sont des centaines de km de tuyaux comme ça qui distrbuent les gaz dans le pays.

 

et voilà, le camion est garé tout près de l'église

 

Commentaires


Vous avez aimé ? Faites nous le savoir en laissant un commentaire ici

Traversée de la Roumanie le 14 octobre 2018.

Entrée en Roumanie, allez hop, on passe encore à la caisse autoroute, 60€!

Premier sursaut, toutes ces friches industrielles, ce sont celles  laissées à l’abandon lors du retrait des russes du bloc de l’est.

Premier arrêt pour une visite du chateau de Hunedoara, ce coin de village laisse un peu à désirer.

Le château, lui au moins il est restauré, et il est ouvert mais trop tard pour le visiter, nous nous contenterons donc de l'extérieur.

Fagaras 

Visite de la ville médiévale de sibiu, c'est plus rapide de photographier le nom de la rue pour revenir au camion

beaucoup de couleurs.

Une église, bien dodue!

 

Abonnés absents. Je n'ai pas osé appuyé sur la sonnette, trop peur de prendre un coup de jus!

Il devait être beau ce panneau il y a un siècle.

Beaucoup de peintures, partout.

Ici,un couloir.

Là encore des maisons de toutes les couleurs. toutes celles de cette rue sont peintes de couleurs pastels différentes.

 

Des grosses portes partout 

et derrière, des agencements d'appartements... inhabituels

et derrière des ruelles qui partent très loin

L'église,

au dessus de la vieille ville

Le tuyau jaune, c'est le gaz, ce sont des centaines de km de tuyaux comme ça qui distrbuent les gaz dans le pays.

 

et voilà, le camion est garé tout près de l'église

Et ça repart, mais Sibius donne l'impression d'une ville où il fait bon vivre.

 

Entrée dans les montagnes des carpates 

Les Carpates ou Carpati/Karpaty en Slave, sont la plus grande chaîne de montagnes d'Europe couvrant 162.000 km² (140.000 km² pour les Alpes). L'arc débute sur la frontière Autrichienne et s'étend sur 1500 kilomètres sur la Slovaquie, le Sud-Est de la République Tchèque, le Sud de la Pologne, le Nord de la Hongrie, le Sud-Ouest de l'Ukraine, la Roumanie et l'ouest de la Serbie.
 Séparées par le bassin de Vienne? les Carpates constituent le prolongement des Alpes. 

Vue de la route, la forteresse de Brasov, fermée au public....

Voilà à quoi elle ressemble.

Busteni, la vallée aux ours. Ici, les ours passent par la vallée pour venir se nourrir dans les poubelles de la ville. ils sont pas belliqueux et nous espérons bien en voir ce soir.

Avec ou sans ours, l'endroit est vraiment agréable. 

 

lendemain matin. Pas vu d'ours cette nuit, juste 2 ânes qui viennent nous dire bonjour.

Nous repartons un peu déçu.

 

Bivouac sympa où le propriétaire faisait du feu dans le salon pour que nous puissions être au chaud le soir.

 

Arrivée au château de Bran dans les carpates, château qui aurait servi de support au roman de Dracula

les carpates vue d'en haut

 

Chauffe eau à bois en carrelage

 

et dans la foulée, le château de Peles

premier château à être chauffé avec le chauffage central dans les murs et dans les planchers

 

Et de nouveau sur la route.

 

Arrivée à Bucarest pour bientôt mais c'est encore la campagne.

Bucarest

 

 

des bondieuseries dans la rue

 

théatre de l'odéon

 

Rénovation originale

 

Il y a plein de petits passages comme ça dans le vieux quartier de Bucarest

Et évidemment,beaucoup des bars.

 

 

Un des nombreux monastères de Bucarest

Église du monastère Stavropoleos

Flaneries dans les rues de Budapest

 

Palais du parlement, très imposant, reconstruit par un architecte Français.

La france est très présente en Roumanie. La Roumanie est le premier pays francophone dans lequel le français n’est ni la langue maternelle ni la langue officielle. Le français est étudié par plus de la moitié des élèves et parlé par un Roumain sur cinq.

 

Ils ont même un arc de triomphe

 

Monastère orthodoxe de Radu Vodă fondé par Alexandru II Mircea (1568-1577) et sa femme Ecaterina (Catherine)

en remerciement de leur victoire militaire.

 

Marrants les ancêtres du strapontin

 

Toujours des trams, mais celui là ne sera pas classé par l'UNESCO, plutôt par les chefs d'oeuvres en péril tellement il est déglingué et tout rouillé

 

Un caravansérail tout simplement appelé foundouk au Maroc.

 

Celui ci est très beau, restauration parfaite.

Pavés en bois

Devenu restaurant aujourd'hui

 

Et pour finir avant de partir vers Sofia, sur le parking d'un centre commercial, un barbecue géant pour griller 40 poulets d'un coup à l'abri. Pour qui? pour quoi? personne à 100 mètres à la ronde, ça restera un mystère

Essayez quand même de faire ça sur le parking de carrefour pour votre prochain barbecue.

 

Commentaires


Vous avez aimé ? Faites nous le savoir en laissant un commentaire ici
↑ Remonter au menu ↑